Engagement

Accompagner le pays dans son développement économique et social est le premier engagement de l’ONCF. Les réalisations des quinze dernières années en sont une preuve éclatante. Les chiffres du transport des voyageurs et du fret sont en hausse ; ils vont de pair avec la croissance démographique et économique, ainsi qu’avec l’urbanisation croissante du Royaume. Les délais de réalisation des contrats programmes signés avec l’État ont été respectés, et l’entreprise ferroviaire est fière d’honorer ses engagements en termes d’investissements. Assurant la circulation de 90 trains par jour à la fin des années 1990, l’entreprise est passée à plus de 300 trains quotidiens, dépassant même ses prévisions.

Offrir une mobilité durable aux voyageurs est un engagement en accord avec l’évolution des modes de vie, des déplacements et des contraintes environnementales. L’ONCF a mis en œuvre une stratégie de développement durable. Un tournant capital pour l’entreprise, qui considère l’environnement comme un facteur de progrès. Elle concentre ses efforts à faire privilégier le train par rapport à la voiture, plus polluante. Le remplacement progressif des machines diesel par les locomotives électriques concourt à préserver l’environnement, tout comme une maintenance préventive plus efficace permet d’éviter l’usure et le remplacement coûteux des pièces. Les certifications des activités infrastructure et circulation – ISO 14001 – et des activités maintenance et matériel roulant contribuent à la politique environnementale de l’ONCF.

L’engagement est une valeur ancrée dans la culture de l’entreprise. L’ONCF doit ses performances aux hommes et aux femmes qui travaillent sur l’ensemble du réseau, à leur sentiment d’appartenance à une entreprise moderne et responsable, à leur savoir-faire. Leur engagement est à la mesure des défis fixés par l’entreprise depuis quinze ans. L’ONCF veille à l’épanouissement et au développement de ses collaborateurs au travers de ses différentes actions sociales, comme les centres d’estivage et l’accompagnement pour l’accès à la propriété.

À la même vitesse ! C’est le mot d’ordre lancé à tous les cheminots depuis le début de la construction de la Ligne à Grande Vitesse au Maroc. Pas question de laisser le reste du réseau conventionnel en arrière. Au contraire, la nouvelle ligne et la technologie ultrapointue qui l’accompagne entraînent toute l’entreprise dans une modernisation accélérée. La LGV tire l’ensemble des projets vers le haut. Tous les secteurs doivent avancer ensemble : les mêmes démarches, les mêmes approches et des technologies semblables sont aujourd’hui utilisées pour piloter et gérer tous les projets.


  • En quinze ans

    Les émissions de CO2 du rail (2 à 4%) sont :
    > 20 fois inférieures à celles de la voiture,
    > et 50 fois inférieures à celle de l’autocar.

    Nombre de trains :
    > ligne Casablanca-Rabat : de 69 à118 ;
    > ligne Casablanca-Fès : de 6 à 40 ;
    > ligne Casablanca-Tanger : de 6 à 16 ;
    > ligne Casablanca-Nador : de 0 à 8.

  • Galerie